EP 2013Cristian Ciocan: “Le problème de la corporéité chez le jeune Levinas”, in: Les études philosophiques, n° 2, 2013

Dans cet article, nous allons analyser le surgissement et l’évolution du problème de la corporéité dans les écrits de jeunesse d’Emmanuel Levinas, notamment de 1935 à 1947. Dans ces textes, le moi se constitue comme cohésion avec soi et comme enchaînement à son propre corps. L’altérité brise cette adhésion charnelle à soi et rompt la cohérence du moi. Mais cette rupture a elle aussi une dimension charnelle : l’altérité est comprise ici non seulement sous le paradigme de la nudité, comme ce qui se soustrait aux formes, mais aussi comme visage (chair expressive), féminité (chair vulnérable) et éros (chair voluptueuse et tendre).